« Lesquelles fonderaient l’ultime de la Matière, sur d’ultra infimes particules de Quasi-vides d’énergie cosmique »

J’y suis parvenu par de longues réflexions étalées sur près de soixante ans beaucoup par une approche «  Artistico-cérébrale ».

Laquelle colle parfaitement avec netteté et sans ambigüité avec une déclaration d’un Astrophysicien, très connu des milieux télévisuels, pour y avoir au cours de longues émissions, exposé ses visions admiratives de l’Univers.

Cela répond aussi aux attitudes qu’ont eu au passage, un Ingénieur Atomiste chercheur en son Groupement, mais aussi à celle d’un Anglais qui m’avait dit être Professeur dans une grande Université de son Pays et vouloir faire étudier là-bas mes idées.

Je précise que selon ce qu’il en ressortirait ou non d’une étude approfondie, je pourrais éventuellement, dans leur droit fil, exposer alors ma vision de la nature et du pourquoi de la gravité, ce qui constitue comme une quête d’un Graal de la part des milieux scientifiques.